Autour de la question

Autour de la question

RFI - Caroline Lachowsky, Sophie Joubert

Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète. Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? A quoi ça sert ? En quoi ça nous touche ? Et qu’est-ce que ça va changer ?...  

Podcast
En cours de lecture

Comment la science fait parler les morts ?

autour_de_la_question_20150129.mp3

autour_de_la_question_20150129.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Notre invité du jour, Philippe Charlier (médecin légiste, anatomo-pathologiste et un paléopathologiste) s'interrogera autour de la question suivante : « Comment la science fait parler les morts?»
Aujourd’hui, les vivants ont besoin des morts. Analyser au scalpel ou au microscope une amputation préhistorique, une momie égyptienne, une crémation grecque, une trépanation romaine, un pourrissoir médiéval ou des tatouages maoris permet d’établir les carnets de santé de sujets décédés, il y a plusieurs siècles, voire plusieurs millénaires...
Beaucoup de ces patients sont anonymes, d’autres ont laissé une trace dans l’Histoire : Foulques Nerra, Richard Cœur de Lion, Agnès Sorel, Diane de Poitiers, Henri IV, Robespierre, etc. Grâce aux nouvelles techniques de la médecine légale et de l’anthropologie, on identifie désormais les maladies et les causes de mort de ces patients du passé : empoisonnement ou mort naturelle ? Tumeur ou malformation ? Suicide ou crime maquillé ? (4ème de couverture de l'ouvrage Quand la science explore l'histoire de Philippe Charlier paru aux éditions Tallandier).
Le nouvel ouvrage de Philippe Charlier, Seine de crimes vient de paraître aux éditions du Rocher.
Philippe Charlier, docteur en médecine, docteur ès lettres (EPHE, IVe section) et sciences (Paris 5), dirige l’équipe d’anthropologie médicale et médico-légale à l’UFR des sciences de la santé (UVSQ/AP-HP).
→ Une interview vidéo de Philippe Charlier ici

Podcast
En cours de lecture

Pourquoi la pourriture ?

autour_de_la_question_20150127.mp3

autour_de_la_question_20150127.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Nos invités du jour, les chercheurs Joëlle Dupont et Pierre-Henri Gouyon, et la réalisatrice Geneviève Anhoury, s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi la pourriture ?»
Emission sur la série documentaire La nuit du vivant : voyage au cœur de la pourriture diffusé sur Universcience. Tv. Cette plongée étrange et fascinante dans un monde vivant, souvent mis au rebut et occulté, s’enrichit des données scientifiques les plus récentes des nombreux chercheurs ayant collaboré à la série. Ce récit poétique est conté par le comédien Denis Lavant pour mettre en avant tout ce qu’il y a de beau, de fort et de grand dans la décomposition de la matière vivante...
→ Le teaser vidéo de La Nuit du Vivant ici
→ Pour voir tous les épisodes de la série, rendez-vous ici
Avec Geneviève Anhoury (la réalisatrice), Pierre-Henri Gouyon (biologiste) qui a été expert scientifique sur ce projet et Joëlle Dupont (chercheuse au Museum, spécialiste des champignons microscopiques).

Podcast
En cours de lecture

Pourquoi le végétarisme ?

autour_de_la_question_20150126.mp3

autour_de_la_question_20150126.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Nos invités du jour, le chercheur Thomas Lepeltier et  Renan Larue (docteur en lettres modernes) s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi le végétarisme ?»
Les revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident. Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé. L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle... (4ème de couverture de l'ouvrage Le végétarisme et ses ennemis, de Renan Larue par chez PUF).
Avec Renan Larue, agrégé et docteur en lettres modernes. Récipiendaire de la bourse Banting, il est chercheur postdoctoral à l’Université de Montréal, où il enseigne la littérature française. Il est l’auteur d’une anthologie intitulée les Pensées végétariennes de Voltaire (Fayard/Mille et une nuits, 2014) et du Végétarisme des Lumières (à paraître).
Et Thomas Lepeltier, historien et philosophe des sciences. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Darwin hérétique (Seuil, 2007) et Univers parallèles (Seuil, 2010). Il vient également de diriger aux Éditions Sciences Humaines Histoire et philosophie des sciences, 2013. La Révolution végétarienne est son premier ouvrage sur l’éthique animale.

Podcast
En cours de lecture

Comment analyser la lumière?

autour_de_la_question_20150123.mp3

autour_de_la_question_20150123.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

2015 : année de la lumière.
En début de semaine, l’Unesco a lancé l’année internationale de la lumière. Quel rôle joue-t-elle dans notre vie quotidienne ? Comment la mesurer ? Pourquoi est-elle essentielle dans l’histoire des sciences ? Comment est née la physique de la lumière ? Pourquoi le XVIIe siècle est-il une période charnière ? Quels sont les apports de Descartes, Newton et Huygens ? Comment s’opposent la théorie ondulatoire et la théorie corpusculaire ? Comment est née la théorie des quantas ? Comment Einstein a-t-il ouvert la voie à la physique quantique ?
Avec Michel Blay, directeur de recherche émérite au CNRS, philosophe et historien des sciences pour l'année internationale de la lumière et la réédition de deux textes majeurs de l'histoire des sciences : Traité de la lumière de Huygens et Optique de Newton. 
 

Podcast
En cours de lecture

Comment se forment les nuages ? Emission en partenariat avec le Musée des Arts et Métiers et le Cnrs

autour_de_la_question_20150122.mp3

autour_de_la_question_20150122.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Nos invitées du jour, les chercheuses Barbara Nozière et Anne-Marie Delort, s'interrogeront autour de la question suivante : «Comment se forment les nuages ?»
Emission en partenariat avec le Musée des Arts et Métiers et le Cnrs pour la conférence qui se tiendra ce jour à 18h30 au Musée des Arts et Métiers.
Cumulonimbus, nimbostratus, stratocumulus… Si les processus microphysiques qui contrôlent la formation des gouttes de nuage sont encore mal connus, nous savons que les nuages sont les plus importantes entités contribuant au refroidissement de la surface de la Terre. Au-delà de la recherche fondamentale, comprendre la chimie des nuages est donc devenu un enjeu majeur à intégrer dans les modèles globaux de prévision du climat.
Les aérosols présents dans l’atmosphère jouent un rôle déterminant dans les mécanismes de fabrication des nuages. En extrayant directement les tensioactifs des aérosols, on peut aujourd’hui étudier en laboratoire et en temps réel, les propriétés physico-chimiques de ces espèces, dont le rôle a probablement été sous-estimé. Saviez-vous que l’eau nuageuse héberge aussi des microorganismes vivants, plus de 700 souches ont été identifiées, dont l’activité métabolique intervient dans la dégradation de la matière organique et de l’eau oxygénée ?
Entre ciel et terre, venez découvrir les mécanismes intimes de ces phénomènes dynamiques qui font la pluie et le beau temps !
Avec Anne-Marie Delort, directrice de recherche au CNRS, directrice de l’Institut de chimie de Clermont-Ferrand, ICCF (CNRS, Université Blaise Pascal) et Barbara Nozière, chargée de recherche au CNRS, Institut de recherche sur la catalyse et l’environnement de Lyon, IRCELYON (CNRS, Université Lyon 1).