Autour de la question

Autour de la question

RFI - Caroline Lachowsky, Sophie Joubert

Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète. Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? A quoi ça sert ? En quoi ça nous touche ? Et qu’est-ce que ça va changer ?...  

Podcast
En cours de lecture

La loi du plus fort est-elle toujours la meilleure?

autour_de_la_question_20150330.mp3

autour_de_la_question_20150330.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Notre invité du jour, Alexis Rosenbaum (enseignant en philosophie des sciences à l’Université Paris-Saclay) s'interrogera autour de la question suivante : «La loi du plus fort est-elle toujours la meilleure ?».
Animaux « dominants » ou « dominés » ? Chez le Fou à pieds bleus, un oiseau marin, on repère des oisillons soumis à leur aîné dès la couvée. Mais, chez le Maylandia zebra, un poisson africain, les rapports de subordination peuvent changer du tout au tout à quelques jours d’intervalle…
Pourquoi y a-t-il donc dans le monde animal des hiérarchies ? Est-ce pour limiter la violence dans les groupes, comme on le dit parfois ? Les animaux se dominent-ils seulement par la force physique ou des facteurs psychologiques entrent-ils en jeu ? Et, au fond, pourquoi certains groupes semblent-ils hiérarchisés alors que d’autres ne le sont pas ? (4ème de couverture de l'ouvrage d'Alexis Rosenbaum «Dominants et dominés chez les animaux», paru chez Odile Jacob).
Alexis Rosenbaum enseigne la philosophie des sciences à l’Université Paris-Saclay. Il s’intéresse, depuis plusieurs années, aux fonctions de la hiérarchie, sur laquelle il a publié différents ouvrages.

Podcast
En cours de lecture

Comment percer le mystère Majorana?

autour_de_la_question_20150327.mp3

autour_de_la_question_20150327.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Une nuit de mars 1938, le génial physicien italien Ettore Majorana se volatilise en mer, entre Naples et Palerme. Il avait 31 ans et son corps n’a jamais été retrouvé.
Trois quarts de siècle après sa disparition, le mystère n’est toujours pas élucidé, laissant la place aux hypothèses les plus fantaisistes.
Qui était ce personnage singulier né en Sicile en 1906 ? Comment a-t-il révolutionné les travaux sur les particules élémentaires, les forces nucléaires et l’antimatière ? A-t-il pu anticiper la fabrication de la bombe atomique ? Etait-il en avance sur son temps ? Quelles sont les applications actuelles de ses travaux ? La disparition de l’homme a-t-elle masqué l’œuvre du scientifique ?
Avec Etienne Klein, physicien, En cherchant Majorana (Les équateurs et Folio).
 
La réalisation est signée Cécile Bonici.
Merci à Yves Gaillard, Documentaliste Multimédia à l'INA.

Podcast
En cours de lecture

Pourquoi refaire l'histoire des dinosaures?

autour_de_la_question_20150326.mp3

autour_de_la_question_20150326.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Notre invité du jour, le spécialiste des dinosaures Ronan Allain, s'interrogera autour de la question suivante : « Pourquoi refaire l'histoire des dinosaures ?»
Sait-on que les dinosaures n'ont pas disparu ? Que l'on peut encore observer leurs descendants, les oiseaux ? Que ces volatiles disposaient d'un plumage multicolore aux motifs variés ? Et finalement, que savons-nous exactement des dinosaures ?
Popularisés par des films à grand spectacle, ils sont devenus célèbres, mais restent inconnus. Or, la recherche a beaucoup appris sur ces gigantesques reptiles depuis une génération, à l'occasion de nouvelles fouilles dont celle d'Angeac (Charente), qui a mis au jour, en 2010, le plus grand dinosaure au monde.... (4ème de couverture du livre «L'Histoire des dinosaures», paru chez Flammarion).
Avec Ronan Allain, paléontologue au MNHN. Chargé de Conservation des collections de Reptiles et d'Oiseaux fossiles.

Podcast
En cours de lecture

Pourquoi étudier les bulles (de champagne !)?

autour_de_la_question_20150324.mp3

autour_de_la_question_20150324.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Nos invités du jour, les chercheurs en physique Clara Cilindre et Gérard Liger-Belair, s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi étudier les bulles, de champagne ?»
Au cœur du champagne, il y a les bulles. Des bulles mystérieuses et fugitives qui ont une vie propre : elles naissent, remontent à la surface puis éclatent, sublimes messagères d’un plaisir que seul offre le champagne.
Dans chaque verre, plus d’un million de bulles sont à l’œuvre pour émerveiller nos sens. Ce sont elles qui sculptent la « sensation » du vin lorsqu’on le déguste, elles aussi qui libèrent des molécules aromatiques, elles encore qui donnent leur sens au mot « pétiller »... (4ème de couverture de l'ouvrage La vie secrète des bulles paru au Cherche-Midi).
Avec Gérard Liger-Belair : après un doctorat novateur obtenu en 2001 portant sur une première approche des processus physicochimiques liés à l’effervescence des vins de Champagne, Gérard Liger-Belair dirige aujourd’hui l’équipe Effervescence, Champagne et Applications de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, dédiée à l’étude des processus liés à la formation et au comportement des bulles et des mousses dans les liquides effervescents.
Et Clara Cilindre, maître de conférences et chercheuse dans l'équipe Effervescence, Champagne et Applications.

Podcast
En cours de lecture

Notre cerveau a-t-il un sexe ? (Emission en partenariat avec le Musée des Arts et Métiers et le Cnrs)

autour_de_la_question_20150323.mp3

autour_de_la_question_20150323.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Notre invitée du jour, Catherine Vidal (directrice de recherche à l'Institut Pasteur), s'interrogera autour de la question suivante : «Notre cerveau a-t-il un sexe ?».
Emission en partenariat avec le Musée des Arts et Métiers et le Cnrs, à l'occasion de la conférence qui se tiendra au Musée des Arts et Métiers de Paris, ce jeudi 26 mars 2015 à 18h30.
Les femmes sont-elles « naturellement » douées pour le langage et les hommes bons en maths ? Nos aptitudes et nos personnalités seraient-elles inscrites dans le cerveau depuis la naissance ? Les recherches récentes montrent au contraire que, grâce à ses propriétés de « plasticité », le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l’apprentissage et de l’expérience vécue. Rien n'est jamais figé dans le cerveau, quels que soient les âges de la vie. C'est une véritable révolution pour la compréhension de l'humain. Les avancées des neurosciences apportent un éclairage nouveau sur le rôle de la biologie et de l’environnement socio-culturel dans la construction de nos identités de femmes et d’hommes...
Avec : - Catherine Vidal (en studio), directrice de recherche à l’Institut Pasteur, auteur de l’ouvrage Hommes, femmes, avons-nous le même cerveau ? (Le Pommier, 2012)

  • Fabrice Crivello (au téléphone), directeur de recherche au CEA, Groupe d’Imagerie Neurofonctionnelle, UMR5296 (CEA/CNRS/Université de Bordeaux).