Autour de la question

Autour de la question

RFI - Caroline Lachowsky, Sophie Joubert

Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète. Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? A quoi ça sert ? En quoi ça nous touche ? Et qu’est-ce que ça va changer ?...  

Podcast
En cours de lecture

Dieu joue-t-il aux dés ?

autour_de_la_question_20150202.mp3

autour_de_la_question_20150202.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Notre invité du jour, le philosophe et historien des sciences Jacques Arnould, s'interroge autour de la question suivante : «Dieu joue-t-il aux dés ?»
« Je veux connaître la pensée de Dieu ; le reste n’est que détails », dit un jour Albert Einstein à ses étudiants. Cet aveu marquait la fin d’un temps où les astronomes, se refusant à aborder le cosmos comme un Tout, avaient laissé les interrogations métaphysiques aux mains des seuls théologiens. En effet, tout au long du XXe siècle, à la suite des travaux d’Einstein et de ses collègues, les physiciens et astrophysiciens ont bien été obligés de se poser la question de l’existence de Dieu, et celle de l’origine – déterminée ou aléatoire - de notre univers. Leurs réponses furent aussi diverses qu’affranchies de tout dogmatisme, et leurs controverses parfois rudes, parfois assorties d’une pointe d’humour, mêlèrent arguments rationnels et convictions personnelles... (4ème de couverture de l'ouvrage de Jacques Arnould, Sous le voile du cosmos- Quand les scientifiques parlent de Dieu, paru chez Albin Michel).
Jacques Arnould est philosophe, historien des sciences et théologien, chargé de mission sur la dimension éthique, sociale et culturelle des activités spatiales au Centre national d'études spatiales (CNES). Il a publié de nombreux ouvrages sur les créationnistes, la conquête spatiale ou Teilhard de Chardin, et chez Albin Michel : La Marche à l'étoile : pourquoi sommes-nous fascinés par l'espace ?(2006), Dieu versus Darwin : Les créationnistes vont-ils triompher de la science ? (2007)
 

Podcast
En cours de lecture

Quelles sont les grandes découvertes scientifiques des années soixante?

autour_de_la_question_20150130.mp3

autour_de_la_question_20150130.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Avec Olivier Néron de Sugy, auteur de l’ouvrage « La science des sixties » et Pierre Mounier-Kuhn, historien, spécialiste de l’informatique et de la société numérique.

Podcast
En cours de lecture

Comment la science fait parler les morts ?

autour_de_la_question_20150129.mp3

autour_de_la_question_20150129.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Notre invité du jour, Philippe Charlier (médecin légiste, anatomo-pathologiste et un paléopathologiste) s'interrogera autour de la question suivante : « Comment la science fait parler les morts?»
Aujourd’hui, les vivants ont besoin des morts. Analyser au scalpel ou au microscope une amputation préhistorique, une momie égyptienne, une crémation grecque, une trépanation romaine, un pourrissoir médiéval ou des tatouages maoris permet d’établir les carnets de santé de sujets décédés, il y a plusieurs siècles, voire plusieurs millénaires...
Beaucoup de ces patients sont anonymes, d’autres ont laissé une trace dans l’Histoire : Foulques Nerra, Richard Cœur de Lion, Agnès Sorel, Diane de Poitiers, Henri IV, Robespierre, etc. Grâce aux nouvelles techniques de la médecine légale et de l’anthropologie, on identifie désormais les maladies et les causes de mort de ces patients du passé : empoisonnement ou mort naturelle ? Tumeur ou malformation ? Suicide ou crime maquillé ? (4ème de couverture de l'ouvrage Quand la science explore l'histoire de Philippe Charlier paru aux éditions Tallandier).
Le nouvel ouvrage de Philippe Charlier, Seine de crimes vient de paraître aux éditions du Rocher.
Philippe Charlier, docteur en médecine, docteur ès lettres (EPHE, IVe section) et sciences (Paris 5), dirige l’équipe d’anthropologie médicale et médico-légale à l’UFR des sciences de la santé (UVSQ/AP-HP).
→ Une interview vidéo de Philippe Charlier ici

Podcast
En cours de lecture

Pourquoi la pourriture ?

autour_de_la_question_20150127.mp3

autour_de_la_question_20150127.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Nos invités du jour, les chercheurs Joëlle Dupont et Pierre-Henri Gouyon, et la réalisatrice Geneviève Anhoury, s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi la pourriture ?»
Emission sur la série documentaire La nuit du vivant : voyage au cœur de la pourriture diffusé sur Universcience. Tv. Cette plongée étrange et fascinante dans un monde vivant, souvent mis au rebut et occulté, s’enrichit des données scientifiques les plus récentes des nombreux chercheurs ayant collaboré à la série. Ce récit poétique est conté par le comédien Denis Lavant pour mettre en avant tout ce qu’il y a de beau, de fort et de grand dans la décomposition de la matière vivante...
→ Le teaser vidéo de La Nuit du Vivant ici
→ Pour voir tous les épisodes de la série, rendez-vous ici
Avec Geneviève Anhoury (la réalisatrice), Pierre-Henri Gouyon (biologiste) qui a été expert scientifique sur ce projet et Joëlle Dupont (chercheuse au Museum, spécialiste des champignons microscopiques).

Podcast
En cours de lecture

Pourquoi le végétarisme ?

autour_de_la_question_20150126.mp3

autour_de_la_question_20150126.mp3

Télécharger Télécharger ( 21 Mo )

Nos invités du jour, le chercheur Thomas Lepeltier et  Renan Larue (docteur en lettres modernes) s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi le végétarisme ?»
Les revendications des végétariens et des véganes suscitent des réactions hostiles. Aux États-Unis, l’industrie agro-alimentaire a interdit que l’on filme les sévices subis par les animaux d’élevage, tandis qu’en France, on estime que la fermeture des abattoirs précipitera le déclin moral de l’Occident. Cette querelle n’est pas récente. Les pythagoriciens condamnaient déjà la consommation de viande lorsque les stoïciens enseignaient que les bêtes n’existaient que pour satisfaire l’espèce humaine. L’Église a longtemps prêché cet anthropocentrisme radical, avant que les philosophes des Lumières ne le contestent vigoureusement. « La justice ne devrait-elle pas concerner tous les êtres sensibles ? », demandèrent-ils. N’est-il pas inhumain de tuer pour se nourrir ? Depuis le XIXe siècle anglais et à la faveur de l’écologisme contemporain, les discussions ont redoublé. L’histoire du végétarisme est celle d’un débat ancien et fascinant, qui porte moins sur les animaux ou l’alimentation que sur l’espèce humaine, ses devoirs et ses prérogatives, sa place dans l’univers, sa nature biologique et spirituelle... (4ème de couverture de l'ouvrage Le végétarisme et ses ennemis, de Renan Larue par chez PUF).
Avec Renan Larue, agrégé et docteur en lettres modernes. Récipiendaire de la bourse Banting, il est chercheur postdoctoral à l’Université de Montréal, où il enseigne la littérature française. Il est l’auteur d’une anthologie intitulée les Pensées végétariennes de Voltaire (Fayard/Mille et une nuits, 2014) et du Végétarisme des Lumières (à paraître).
Et Thomas Lepeltier, historien et philosophe des sciences. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Darwin hérétique (Seuil, 2007) et Univers parallèles (Seuil, 2010). Il vient également de diriger aux Éditions Sciences Humaines Histoire et philosophie des sciences, 2013. La Révolution végétarienne est son premier ouvrage sur l’éthique animale.