Pourquoi sommes-nous tous si sensibles au toucher ? Pourquoi sommes-nous tous si sensibles au toucher ? Nous les humains bien sûr, mais pas seulement...Saviez-vous que les arbres et les plantes aussi sont dotés de sensibilité ? Quelle écologie du sensible et comment nous ‘Re–toucher’ ? 

Pourquoi tous les êtres vivants sont si sensibles au toucher et comment faire quand on en est privé, aujourd’hui à l’heure du Covid-19 et de la distanciation sociale ? Comment nous re-toucher, nous laisser toucher par les uns et les autres... tous les autres... C’est-à-dire bien sûr, nos frères et sœurs humains, mais aussi tous les autres :  animaux et, plus inattendu, les plantes, les arbres et les végétaux qui eux aussi sont sensibles au vent et à tout ce qu’ils perçoivent dans l’air et qui les touchent. 

AvecJacques Tassin, écologue au CIRAD pour son ouvrage Pour une écologie du sensible, paru chez Odile Jacob. Il est l’auteur du texteEn confinement, Le crépuscule du toucher, à l’heure du Covid-19 ,paru dans Libération, le 9 avril. EtCatherine Lenne, professeure de biologie végétale à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, elle étudie avec ses collègues la sensibilité et les réponses des arbres face aux stimulations mécaniques.

Et Christophe André, psychiatre et psychothérapeuthe (en insert téléphonique).