Autour de la question

Autour de la question

RFI - Caroline Lachowsky, Sophie Joubert

Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète. Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? A quoi ça sert ? En quoi ça nous touche ? Et qu’est-ce que ça va changer ?...  

Podcast
En cours de lecture

Autour de la question - Quelles nouvelles du blob ?

autour_de_la_question_1_20200520.mp3

autour_de_la_question_1_20200520.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Quelles nouvelles du Blob ? De cet Ovni peu ragoûtant et si fascinant, ni animal ni végétal, ce génie sans cerveau, révélé et étudié par Audrey Dussutour, qui nous fera partager les derniers exploits de ses blobs… et cela vaut le détour !

Intéressons-nous à un ovni, un organisme vivant non identifié, ni plante, ni animal, ni champignon composé d’une seule et unique cellule :  le blob !  Physarum polycephalum pour les initiés, n’a ni bouche, ni estomac, ni yeux, ni pattes, et pourtant il mange (beaucoup), se déplace (très vite), perçoit la lumière et change de forme quand ça lui chante... Dépourvu de cerveau et de système nerveux, il est pourtant capable d’élaborer d’incroyables stratégies pour assurer sa survie. Les blobs sont devenus des stars dans les laboratoires au Japon comme aux États-Unis et en Italie. En France, le blob a aussi fait son entrée au Zoo de Vincennes et jusque dans le dictionnaire Larousse.

AvecAudrey Dussutour, chercheuse au CNRS, à Toulouse. Elle est spécialiste des fourmis et des organismes unicellulaires, dont le célèbre blob.

Le film Le blob, un génie sans cerveau, réalisé par Jacques Mitsch, est en ligne sur Arte.tv jusqu'au 18 juillet 2020.

Podcast
En cours de lecture

Autour de la question - Les foules sont-elles forcément stupides ?

autour_de_la_question_1_20200519.mp3

autour_de_la_question_1_20200519.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Les foules sont-elles forcément stupides ? Que nous apprennent les bancs de poissons ou les grains de de sable sur nos mouvements de foule, nos embouteillages ? Comment développer une intelligence collective et distanciée ?

Interrogeons-nous sur la foule et le comportement des foules, à l’heure où les rassemblements sont interdits et la distanciation sociale de rigueur:  il est d’autant plus pertinent de comprendre comment éviter les cohues, embouteillages et autres mouvements de foule... D’où l’intérêt de les étudier, à toutes les échelles et dans tous les domaines... ces foules qui ne sont pas toutes aveugles, destructrices et déchaînées, mais où se déploient aussi de surprenantes intelligences collectives à l’image de celles des bancs de poissons, des nuées d’oiseaux ou même des dunes de sable... Mais quel lien peut-il y avoir entre l’écoulement de fluides et un embouteillage ?

AvecMehdi Moussaïd, chercheur à l’Institut Max Planck de Berlin. Depuis 2007, il étudie le comportement de la foule. Cela concerne, par exemple, le déplacement collectif des piétons dans les rues commerçantes, autour des stades ou à la sortie d’un concert. Une grande partie de ses études concernent aussi les mouvements de paniques et les dangereuses bousculades qui se produisent lorsque la foule est trop dense. Le pèlerinage annuel de La Mecque, par exemple, est un des événements les plus étudiés par les “foulologues”. Son ouvrage Fouloscopie est paru chez Humensciences. Il parlera aussi de la contagion sociale sur internet à l'ère du coronavirus et des peurs liées à la foule et aux rassemblements...

Podcast
En cours de lecture

Autour de la question - Pourquoi faire l’archéologie du handicap? (Rediffusion)

autour_de_la_question_1_20200518.mp3

autour_de_la_question_1_20200518.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Pourquoi faire l’archéologie du handicap ?Comment les premiers hommes des sociétés anciennes prenaient en charge (ou pas) les malades, les corps différents, le handicap.Quand l’archéologie nous éclaire...

En cette Journée internationale du handicap, nous allons remonter le temps pour nous demander comment les premiers hommes, les sociétés anciennes prenaient en charge les corps différents, les infirmes, les blessés, les malades, les aveugles, les handicapés.

Étaient-ils rejetés, soignés, accompagnés, appareillés ? Comment l’archéologie peut nous éclairer sur les différentes manières qu’ont trouvées les hommes à travers les âges, pour prendre soin des plus vulnérables ? Qu’est-ce que ces formes de solidarité ou de rejet disent de nous ? Et comment cela peut aussi nourrir notre propre réflexion sur le handicap aujourd’hui ?

Avec Valérie Delattre, archéo-anthropologue à l'INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) pour son ouvrage Handicap : quand l’archéologie nous éclaire.

Podcast
En cours de lecture

Autour de la question - Comment science et science-fiction peuvent éclairer ce que nous vivons ?

autour_de_la_question_1_20200513.mp3

autour_de_la_question_1_20200513.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

Comment science et science-fiction peuvent éclairer ce que nous vivons ? De la croissance exponentielle du virus à la nécessité d’une éthique pour le futur : comment la science-fiction nous ouvre à tous les possibles imaginables ?

Tentons d’éclairer ce que nous vivons à la lumière de la science et de la science- fiction :  pourquoi et comment l’imaginaire des auteurs de science-fiction est souvent visionnaire ? Peut-il nous inspirer au présent et nous mettre en capacité d’explorer et d’inventer d’autres possibles ? Et même une véritable éthique du futur et pour le futur ?

Avec l’astrophysicien Roland Lehoucq. Il vient de signer un article pour The Conversation : Face au mur de la croissance exponentielle.

Yannick Rumpala, maître de conférence en Sciences politiques à l'Université de Nice, auteur de l’ouvrage Hors des décombres du monde paru aux Éditions Champ Vallon.

Anne-Caroline Prévot, chercheur CNRS au laboratoire Conservation des espèces, restauration et suivi des populations. Elle est également biologiste de la conservation au Muséum d’histoire naturelle et vient de monter des ateliers d’écriture de science- fiction avec ses étudiants.

Podcast
En cours de lecture

Autour de la question - À quoi rêvons-nous au temps du Covid-19 ?

autour_de_la_question_1_20200512.mp3

autour_de_la_question_1_20200512.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 44 Mo )

À quoi rêvons-nous au temps du Covid-19 ? Quels songes viennent nous hanter ? Neuroscientifiques, historiens et anthropologues s’y intéressent : ils collectent nos rêves, vos rêves de confinés....

Avec :Isabelle Arnulf, neurologue, directrice de l’Unité des pathologies du sommeil de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

Anne-Catherine Lavocat, anthropologue, qui a lancé une étude «Rêver sous le Covid-19» pour comprendre l’impact social de l’épidémie (reversouslecovid19@gmail.com)

Hervé Mazurel, historien et sociologue, qui collecte des rêves de confinement dans le cadre du «Laboratoire de psychanalyse nomade» qu’il a créé avec la psychanalyste Elizabeth Serin.

Nous entendrons pendant l’émission, des rêves racontés par des auditeurs du monde entier, recueillis par Anne Soetemondt pourChroniques de confinement sur RFi.